La pédiatrie du futur

conseil-santé

La pédiatrie a évolué au même rythme que les spécialités les plus techniques. Le pédiatre sera de plus en plus spécialisé, d’autant plus que cette année les options du DES sont bien identifiés, il s’agit de quasi-spécialités au sein d’une spécialité dédiée à l’enfant. Néonatologie, réanimation pédiatrique, neuropédiatrie, pneumopédiatrie sont explicitement citées dans la maquette de pédiatrie.

Les objectifs généraux de la formation

– diagnostiquer et traiter les pathologies du nouveau‐né, de l’enfant et l’adolescent

– participer au suivi des pathologies chroniques

– organiser le suivi d’un nouveau‐né, d’un enfant et d’un adolescent

– établir une synthèse dans des situations complexes (pathologies multi organes) fréquentes, mettre en place des stratégies diagnostiques ou thérapeutiques hiérarchisées

Pourquoi choisir la pédiatrie ?

La pédiatrie est une histoire de vocation et de passion. Le contact avec les enfants, et le rapport avec les parents est particulier à cette spécialité. Le stéthoscope Mickey ne fait pas tout. Le relationnel, la pédagogie auprès des parents sont essentiels, le plus petit rhume peut être vécu comme un évènement des plus stressant pour la famille.

La pédiatrie est l’une des spécialités qui offrent le plus grand choix de pratique. De la pédiatrie générale en libérale, à une surspécialité liée à l’âge (néonatologie) ou la pathologie (neuropédiatrie par exemple).

Les options disponibles

Néonatologie

Réanimation pédiatrique

Neuropédiatrie

Pneumopédiatrie

Le salaire

Les pédiatres sont avec les ORL ceux qui ont le plus une pratique mixte, hospitalière et libérale. 52 % des pédiatres utilisent ainsi ces deux casquettes. Il existe au sein de cette spécialité de grande disparité de revenu, notamment entre les hommes et les femmes. Les hommes pédiatres ont déclaré 108 540 € de revenu, tandis que les femmes ont elles déclaré 67 620 €. Les revenus du 9e décile sont de 148 500 €. À titre indicatif, on retrouve les mêmes éléments pour la spécialité dermatologie.  

Des nouvelles de la major : promo 2010 — Clémence Dufour, 29 ans

Clémence Dufour aura bientôt fini son internat. La jeune femme a décroché un poste d’assistant-chef de clinique en radio-pédiatrie aux Hospices civils de Lyon, dans sa ville d’origine. La suite ? « Je devrais avoir un poste dans l’hôpital que je voulais, pour faire ce que j’aime, donc tout va bien », confie Clémence. Après son succès aux ECN, les sollicitations n’ont pas manqué. « On m’a proposé à plusieurs reprises une carrière universitaire. Quand vous êtes bien classé, c’est vers cela qu’on vous pousse. Mais ce n’est pas forcément ce que j’avais envie de faire, il m’a fallu un peu de temps pour le réaliser… » explique au quotidien du médecin, la jeune interne qui reconnaît que le fait d’avoir un petit garçon a beaucoup influencé son choix. Comment a-t-elle vécu son statut de major ? «  Au début, ce n’est pas facile, répond Clémence. On s’attend à ce que vous soyez au-dessus. Pourtant, quand on commence l’internat, on est comme tout le monde : on vient de passer 6 ans sur des études plutôt théoriques, mais en pratique, on est novice. Heureusement, ça s’estompe très vite… et les gens finissent par ne plus faire de différence. »

À l’international

L’International Pediatric Association, a été créer à Paris en 1910 par un groupe de pédiatre européen. La première assemblée mondiale s’est tenue en 1912, regroupant 144 sociétés nationales de pédiatrie et 139 pays. La pédiatrie est ainsi une des spécialités médicales des plus représentés au niveau mondial, des conférences se tenant dans tous les pays du monde se tiennent régulièrement. D’autant plus que la santé des plus jeunes est une des préoccupations majeures de la communauté internationale.

Cet article a été corédigé avec internes et jeunes pédiatres. N’hésitez pas à nous aborder sur Facebook ou par le formulaire de contact.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s